Connais- tu la vampirette qui, parfois, s'immisce dans ton corps subrepticement, sournoisement...

lentement...

durablement...

Non??... tant mieux car elle est cauchemarrrrrrrrrrrdesqueeeeeeeeeee!!!

 

On pourrait croire qu'elle a un bon fond car elle te fait maigrir pour retrouver une ligne de jeune fille mais, en fait, elle t'empêche de manger en te coupant la faim.

Elle te lobotomise le cerveau en s'opposant à te rappeler l'action que tu as décidé de faire dans la seconde qui suit, de quoi parlait la page précédente dans le roman que tu venais de commencer; elle te fait zapper des morceaux de conversations au téléphone ou avec une personne qui est face à toi, sans t'en apercevoir...c'est l'attitude de l'interlocuteur qui est à l'autre bout du fil qui te permet d'en prendre conscience suite à un blanc, une réflexion, une incompréhension...

 

Elle annihile toutes les appétences que tu pourrais avoir comme l'envie de manger du poisson au barbecue ou une bonne glace au bord de la mer, d'aller tout simplement faire une activité en extérieur car tu sens que ton corps n'est pas en mesure d'être endurant pour affronter la fatigue de la voiture, l'atonie due la marche et l'anéantissement de l'activité  ...

Elle te fatigue au fur et à mesure, t'épuise de plus en plus: le réveil est difficile, la sieste devient essentielle et le canapé indispensable.

Dès qu'une situation un peu complexe ne trouve pas de solution, elle est là et elle te pousse à humecter tes yeux sans que tu puisses contrôler quoi que ce soit...plus les secondes passent, plus ils s'humidifient et finissent par se voiler...le moment est douloureux...

Je te promets, elle est invivable car elle t'empêche d'être toi: tu sens que ton identité te fait faux bond pour laisser place à un être qui ne te ressemble pas: apathique, un brin morose parfois quand les analyses sont déplaisantes ou lorsqu'une ébauche de projet ne peut voir le jour... dépendante... déliquescente...

 

Cette ensorceleuse porte un nom que l'on pourrait croire complaisant, délicat, dévoué car elle comporte le nom "a-mie" mais c'est un vrai faux ami dont il faut se méfier car un "né" s'y est introduit pour lui donner le nom d'Anémie.

Cela fait 7 mois qu'elle s'est infiltrée et qu'elle joue de moi en me faisant passer par tous ces états, tel un match de tennis .... 

Mais je pense qu'elle et moi arrivons au tie-break du cinquième set et que le point décisif sera pour demain, lors de la prochaine prise de sang...